Conférence des élus de Meuse-Condroz-Hesbaye

Conférence des Elus de Meuse-Condroz-Hesbaye asbl

L'arrondissement de Huy-Waremme se caractérise par une forte présence des secteurs agricole et agro-alimentaire.  D'une part, la superficie agricole utilisée est plus de deux fois plus importante que sur l'arrondissement de Liège.  D'autre part, le paysage industriel de l'arrondissement est marqué par un grand nombre d'usines agro-alimentaires, telles qu'Hesbaye Frost ou encore le Centre de distribution d'Intermarché, mais également par la présence d'Epicuris, Centre de Compétence des métiers de bouche en Wallonie.  L’omniprésence de ce secteur a toutefois un inconvénient non-négligeable : le gaspillage d’un grand nombre de denrées alimentaires.

Partant de ce constat, la Conférence des Élus de Meuse Condroz Hesbaye développe actuellement un projet relatif à « l’aide alimentaire et la distribution des invendus alimentaires » au sein de l’arrondissement Huy-Waremme. 

Le projet vise tout d’abord à améliorer la prospection des invendus auprès des distributeurs de denrées alimentaires et à renforcer la logistique liée à l’aide alimentaire, ou en d’autres termes le réseautage supermarchés - associations. En effet, un frein flagrant à la récupération des invendus est le manque d’outils permettant une rencontre aisée entre l’offre et la demande.

En outre, La création d’une plateforme de mutualisation de l’aide permettra à chaque acteur de connaître les donateurs et destinataires de l’aide alimentaire au sein de l’arrondissement.                                                                                 

Ensuite, il a pour objectif d’encourager les dons des acteurs en termes d’infrastructures (camionnettes isothermes, lieux de stockages adéquats, etc.). Le manque de moyens de transport et de stockage adéquats entraîne certains risques majeurs pour les denrées transportées. En effet, le respect de la chaîne du froid et des délais - souvent courts - à respecter entre le retrait des denrées des rayons des grandes surfaces et la distribution de celles-ci aux personnes démunies est un élément fondamental du projet.

Après, il vise à assurer au mieux la sécurité sanitaire dans le secteur alimentaire.  L’organisation de formations relatives à la sécurité alimentaire destinées aux bénévoles et volontaires est primordiale. La sensibilisation d’un maximum d’acteurs de la restauration collective (hôpitaux, entreprises, restaurants, etc.) à l’anti-gaspillage alimentaire est également nécessaire.

Enfin, l’accompagnement social spécifique des bénéficiaires de l’aide alimentaire visant leur insertion sociale sera un aspect essentiel du projet. La sensibilisation des personnes précarisées à l’importance de manger des repas sains est également indispensable. C’est dans ce but que nous souhaitons impliquer les maraîchers et fournisseurs de fruits et légumes de notre arrondissement dans ce projet via l’instauration d’une chaîne de type « circuit-court ».