Conférence des élus de Meuse-Condroz-Hesbaye

Conférence des Elus de Meuse-Condroz-Hesbaye asbl

 

 

 

Pôle des arts du cirque et de la rue de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Latitude 50, situé à Marchin, travaille depuis 10 ans au développement professionnel de ce secteur sur quatre axes étroitement impliqués : création, diffusion, transmission et recherche…(...)

 

Chaque saison, c’est plus de trois milles personnes qui assistent aux spectacles. Quinze compagnies sont programmées dans le petit chapiteau et une trentaine viennent en résidence. Cent cinquante artistes passent donc par Marchin et sa région.

 

Cependant, Latitude 50 ne pouvait plus répondre à l’ensemble des demandes (sur 70 compagnies candidates, 30 sont accueillies en résidence chaque année). C’est dans ce cadre, que la commune de Marchin a déposé une demande auprès de la Conférence des Elus pour la soutenir dans ses recherches de financements.

 

 

 

 

Au-delà de la nécessité d’augmenter la capacité de logements et d’espaces de travail pour accueillir deux compagnies à la fois, Latitude 50 souhaite également accueillir l’Ecole de Cirque de Marchin sur son site.

 

Ces  nouvelles infrastructures et ce premier « cirque en dur » érigé en Wallonie feront figure de modèle et positionneront Latitude 50 aux côtés d'autres lieux de création qui ont récemment vus le jour tels que La Grainerie à Toulouse, CIRCa à Auch, la Cité des Arts de la Rue à Marseille ou encore la Centre del Circ à Barcelone.

 

Démarche de la Conférence des Elus « Meuse-Condroz-Hesbaye »

 

Une analyse a ainsi été entamée par Latitude 50 et soutenue par la Conférence des Élus de « Meuse-Condroz-Hesbaye » afin de discerner précisément et objectivement les répercussions positives du développement de ce pôle wallon des arts du cirque et de la rue.

 

La Fédération Wallonie Bruxelles a augmenté le montant de la convention de Latitude 50 de 35.000€ pour la période de 2012-2015, qui positionnera cette institution marchinoise comme le pôle wallon des arts du cirque et de la rue, son équivalent bruxellois étant l’Espace Catastrophe. La Commune de Marchin intervient également financièrement à hauteur de 35.000€.

 

Etant donné que ce projet s’inscrivait dans la thématique « Tourisme et culture », Latitude 50 a reçu un subside de Liège Europe Métropole de 1.010.000 €.